Face à une opinion largement répandue « l’eau du robinet est moins bonne que l’eau minérale », rien ne vaut de goûter ! Chose faite lors de la fête de l’automne de l’Îloz’, avec un bar à eaux qui n’a pas désempli. Une animation utile pour casser les idées reçues et rétablir quelques vérités sur cette ressource précieuse et vitale.

Ils ont été 2500 à venir au bar à eaux de la fête de l’automne. Au menu, trois eaux à goûter  à l’aveugle : une eau minérale (Vittel), une eau de source (Cristalline) et l’eau de l’Iloz, prélevée directement dans la nappe, avec pour seul traitement un peu de chlore. Et le résultat est pour le moins étonnant : la très grande majorité a jugé que l’eau minérale était  la moins bonne, en soulignant son goût de sable, de terre, et l’a associé à… l’eau du robinet !
Il a été plus difficile pour les participants de distinguer les différences entre l’eau de l’Iloz et l’eau de source, à une près la première coule du robinet, la seconde est en bouteille et coute 300 fois plus cher !

Les discussions qui se sont engagées avec le public, autour d’affirmations comme « l’eau en bouteille est meilleurs pour la santé »  ou «  en utilisant une carafe filtrante j’améliore la qualité de l’eau que je bois » ont permis de lever de nombreuses idées reçues et de démontrer la qualité de l’eau du Grand Lyon, puisée dans les nappes de Crépieux Charmy, très contrôlée et très équilibrée est le meilleur choix à faire pour limiter l’usage de plastique, préserver l’environnement et son porte monnaie.

On a aussi, autour du bar, parlé d’agriculture et de l’enjeu du bio pour préserver la qualité des eaux souterraines et de surface, de la nécessité d’économiser l’eau par des gestes simples, et de la chance que l’on avait dans l’agglomération lyonnaise de disposer d’une ressource de qualité, naturellement potable.

Un grand merci au Département de l’Ain qui a prêté son bar à eaux et permis de réaliser cette animation ludique et à forte portée pédagogique !