Aujourd’hui, le canal de Miribel appartient au domaine public fluvial et est géré par VNF, qui intervient principalement sur sa sécurisation. Clef de voûte de l’hydrosystème fluvial, le canal assure de nombreuses fonctions qui doivent être mieux prises en compte et justifient une évolution de sa gestion. Une étude est engagée dans cette perspective.

Mieux protéger la ressource en eau, protéger les riverains des inondations, valoriser les milieux naturels, accueillir les publics, le canal de Miribel contribue activement à ces objectifs, moyennant qu’il soit géré dans cette vision globale et systémique. Ce qui n’est pas le cas actuellement. Les partenaires du programme de restauration du fleuve Rhône ont donc décidé de réfléchir à la meilleure manière de le gérer, dans un contexte où les compétences des collectivités en matière de milieux aquatiques et de protection contre les inondations sont redistribuées par le législateur (loi GEMAPI). L’étude qui s’engage, pour une durée d’un an environ, s’appuiera sur les retours d’expériences du domaine public fluvial en France,  proposera un état des lieux juridique, administratif et financier de la gestion actuelle et identifiera des scénarios de gestion prospectifs pour éclairer les prises de décision.


Contact étude de la gestion future du canal de Miribel et du Vieux Rhône – Catherine Petit
petit@grandparc.com