Le Lab Eau&Nature accueille le 10 octobre prochain un atelier organisé par le CVT AllEnvi pour phosphorer sur les solutions d’éco-mobilité. C’est le prologue d’un programme dense prévu sur le sujet en 2020, concocté avec l’appui de la nouvelle chargée de développement du Lab, Estelle Fabbio.

Le Lab Eau&Nature s’affirme progressivement comme le tiers lieu  de la transmission écologique de la métropole lyonnaise. Avec le Grand Parc comme terrain de jeu pour tester concepts et projets, il accueille des expérimentations qui font avancer les rapports Homme-Nature. Après avoir tissé un partenariat avec le cimentier Lafarge pour  créer des mares et des briques pour les reptiles, le Lab roule pour la mobilité, écologique bien sûr.

C’est donc tout naturellement que le CVT AllEnvi, centre d’intelligence économique de l’Alliance Nationale de recherche pour l’environnement, a choisi le Lab pour organiser son prochain atelier.

Dédié aux professionnels concernés par les écomobilités (mobilités actives, collaboratives etc.), aux entreprises du secteur des transports, y compris les startups, , aux collectivités territoriales, ainsi qu’aux chercheurs académiques, cet atelier , animé en mode collaboratif  permettra de débattre des  verrous qui sclérosent le système de mobilités et des leviers pour promouvoir  des échanges plus vertueux sur le plan environnemental.  Avec en ligne de mire la préparation d’un séminaire BtoB en juin 2020. Le Lab a, en effet, programmé sur ce sujet majeur plusieurs rendez vous l’année prochaine (Meet up, Tedx, Challenge…), avec l’ambition de mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire concerné par cette thématique, de croiser les visions, et d’expérimenter des innovations au Grand Parc.
Estelle Fabbio, chargée de développement du Lab, et titulaire d’un MBA Business & Strategy innovation aura la charge de valoriser ces événements présence dans l’écosystème, d’identifier les parties prenantes, les synergies possibles et de mettre en place des partenariats. Un beau programme !

Le CVT AllEnvi est une équipe spécialisée en intelligence économique. Elle s’appuie sur un réseau d’excellence de 20 000 experts issus de 28 organismes de recherche et sur un ensemble d’acteurs qualifiés (entreprises, collectivités, pouvoirs publics et associations) pour apporter une analyse indépendante sur les grands thèmes d’innovation dans le domaine de l’environnement et faciliter l’émergence de partenariats public-privé.